Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 août 2022 2 30 /08 /août /2022 19:45

Dessinateur français dont les travaux ont été publiés dans Sud Ouest, l’Express, le Figaro, le Nouvel observateur, Télérama, Match ( collaboration la plus longue, depuis 1956) et une 1ère couverture en 1978 dans le New Yorker (la dernière datant du 15 octobre 2018).

Le petit Nicolas : réalisé en 2009 par Laurent Tirard, à la demande des producteurs : «  Il m’est cependant apparu comme une évidence. J’ai grandi avec le petit Nicolas. Je l’ai lu lorsque j’étais adolescent. Cette œuvre me correspond et me parle. J’ai immédiatement su à quoi ressemblerait le film ». Le scénario a été écrit par Grépoire Vigneron et Alain Chabat avec la collaboration d’Anne Goscinny. Sorti pour le 50ème anniversaire de la création du personnage (voir plus loin l’historique), ce long-métrage réunit : Maxime Godart, le héros, Kad Merad, le père, Valérie Lemercier, la mère, Sandrine Kiberlain, la maîtresse d’école, François-Xavier Demaison, le surveillant dit «  Le Bouillon », Daniel Prévost, Mr Moucheboume, patron du père, Michel Duchaussoy, le directeur de l’école. Clin d’œil au film Les choristes avec Gérard Jugnot qui joue Clément Mathieu, chef de la chorale. Pour incarner le père, avaient été contactés : Alain Chabat, Edouard Baer et Fabrice Luchini.

Naissance du petit écolier, présent dans plus de 40 pays et vendu à plus de 15 millions d’exemplaires. Son créateur disait : «  Il m’est arrivé de devenir, par moments, raisonnable mais jamais adulte «. L’agence qui emploie le dessinateur publie une couverture où l’on voit un gamin se rouler dans la boue et demande à Sempé d’imaginer ses aventures. Il lui donne le nom d’un célèbre caviste en le voyant sur le flanc d’un autobus. Ayant rencontré en 1954 René Goscinny, il lui demande de travailler avec lui et ce seront 28 histoires en bande dessinée (genre que n’apprécie pas du tout Sempé) parues dans l’hebdomadaire belge Le Moustique. Il se remémore : «  Il (Goscinny) arriva avec un texte dans lequel un enfant, Nicolas, racontait sa vie avec ses copains qui avaient tous des noms bizarres(…) C’était parti. René avait trouvé la formule ». Les dessins continuent d’être publiés dans Sud-Ouest et Goscinny écrit les histoires. La première paraît le 29 mars 1959. 5 recueils sont publiés par les éditions Denoël jusqu’en 1965. «  Le petit Nicolas, c’est d’abord une histoire d’amitié. Il ne l’aurait jamais fait sans moi, mais le plus important, c’est que moi je ne l’aurais jamais fait sans lui. Nous étions de vrais complices ».

Les vacances du petit Nicolas : suite des aventures, le film sort en 2014 d’après un recueil de 18 nouvelles paru en 1962 (8 sur le séjour de la famille à Bain-les-Mers à l’hôtel Beau- rivage et 10 en colonie à Plage-les-Trous). Le réalisateur conçoit le scénario toujours avec Grégoire Vigneron. Pour ces congés avec la grand-mère, le tournage a eu lieu en partie sur l’île de Noirmoutier ; on peut déceler dans ce long-métrage de nombreuses références à d’autres productions : La grande vadrouille, La folie des grandeurs, Les demoiselles de Rochefort ou encore Shinning. Le générique : Matheo Boisselier est Nicolas,Francis Perrin remplace Michel Duchaussoy décédé en 2012, dans le rôle de Mémé, Dominique Lavanant succède à Bernadette Lafont disparue au début du tournage. En ce qui concerne Anémone (Melle Navarin, institutrice remplaçante), Daniel Prévost et Michel Galabru (ministre de l’Education) le réalisateur explique son choix : « Ils ont nourri le cinéma que je regardais étant enfant et j’avais envie de tavailler avec eux ».

Raoul Taburin : film réalisé en 2018 par Pierre Godeau qui le coproduit, sur des dialogues de Guillaume Laurant. Le personnage de réparateur de vélos, qui cache le secret de ne pas savoir monter à bicyclette, créé en 1995 est incarné par Benoît Poelvoorde, qui avait commencé des études de dessin (envie donnée en voyant les œuvres de Sempé). Le dessinateur se souvient de leur rencontre : «  Je l’ai trouvé incroyablement drôle et j’ai été épaté par son originalité. Il sort totalement de l’ordinaire, ce garçon ! »

Renvoyé du collège de Bordeaux pour indiscipline, Sempé trouve un emploi de livreur à bicyclette à l’âge de 14 ans. Venu à Paris, ( devançant l’appel avec de faux papiers, il fait son service à Vincennes) il se souvient : « J’ai fait beaucoup de vélo. Pendant 30 ans, je suis allé partout à bicyclette ». Il imagine en 2014 les pièces pour la Monnaie de Paris : un tandem pour l’égalité, un cycliste qui ne tient plus son guidon pour la liberté et la fraternité est une sortie en groupe. Il disait : «  Le vélo, c’est un moyen simple d’être libre. Vous lâchez votre guidon, et vous voilà libre d’aller où bon vous semble »

Le petit Nicolas, qu’est-ce qu’on attend pour être heureux : Film d’animation réalisé par Amandine Fredon et Benjamin Massoubre, dont la sortie est prévue le 12 octobre, vient d remporter le cristal d’or au festival d’Annecy. Sempé a été tenu au courant des avancées du travail qui a demandé 7 ans de réflexion. Il raconte en desin animé le processus de créations du personnage et met en scène ses « pères ». Le scénario a été confié à Anne Goscinny et Michel Fessler.

Né le 17 août 1932 près de Bordeaux, le dessinateur, éternel inquiet, toujours insatisfait de sa production, devenu commandeur des Arts et des Lettres en 2006, s’est éteint à Draguignan le 11 août 2022. Après une cérémonie en l’église de Saint-Germain des Prés (son atelier se nichait au 6ème étage d’un immeuble du quartier Montparnasse) il est inhumé dans le cimetière proche de ce domicile.

................................................................................................................................Claudine


 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog du CCL, le Ciné-Club de Lamorlaye
  • : Toutes les indformations sur l'activité du Ciné-Club de lamorlaye : dates de projection des film, des sorties, des expositions, ... Des commentaires sur l'actualité du cinéma, ...
  • Contact

nombre de visiteurs

                     contactez-nous

Recherche

AGENDA 2012-2013 du CCL

 Au Foyer Culturel pour des PROJECTIONS-DEBATS le samedi à 17h30 :

>7 ans au Tibet le 29 septembre

 >It's a Free World, le 27 octobre

>Tout le monde dit I love you, le 1er décembre

Liens