Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 novembre 2022 1 28 /11 /novembre /2022 18:33
IRENE CARA 1959-2022  Fame, une renommée !

 

 

 

 

 

Actrice, chanteuse, compositrice et parolière américaine d’origine cubaine et portoricaine.

Née le 18 mars 1959 à New York dans le Bronx, elle étudie le piano, la danse et le théâtre et sort diplômée de la Professional Children’s school de Manhattan. Elle se fait remarquer en 1967 dans une comédie Maggie Flynn à Broadway : elle a 8 ans. Elle participe ensuite, en 1971 à une série pour le petit écran The electric company puis plus tard, en 1979, à la mini-série télévisée en 3 épisodes Racines : les nouvelles générations avec Olivia de Havilland et Henri Fonda.

Son rôle de Coco Hernandez dans Fame d’Alan Parker lui apporte la notoriété en 1980 quand elle clame «  I’m gonna live forever. Remember my name ». Un Oscar récompense la meilleure musique, celle de Michael Gore et la meilleure chanson originale (ainsi qu’un Golden Globe) qu’elle chante lors de la cérémonie. Fame est le 1er film à avoir 2 chansons différentes nommée (Fame et Out here on my own).

En 1983, Adrian Lyne réalise Flashdance, film interprété par Jennifer Beals (doublée dans les scènes de danse par la Française Marine Jahan) et Michael Nouri. Irene Cara coécrit la chanson Flashdance What a feeling avec Keith Forsey sur une musique de Giogio Moroder. Elle reçoit un Grammy award de la meilleure chanteuse. La bande originale du film (un autre titre Maniac est chanté par Michael Sembello) fait de cet album un des plus vendus au monde. Le film est la 1ère coproduction de Don Simpson et Jerry Bruckheimer.

L’année suivante, elle incarne Ginny Lee aux côtés de Clint Eastwood dans City heat (Haut les flingues) de Richard Benjamin et sort un album de la bande originale de même pour DC Cab de Joel Schumacher où elle apparaît en caméo. C’est également le cas pour Downtown : a street tale de Rafal Zielski en 2004 .Elle prête sa voix dans China cry : a true story de James F. Collier en 1991, puis dans Pico et Columbus : le voyage magique de Michael Schoemann et en 1993 dans Blancheneige et le château hanté de John Howley.

Ses albums suivants ne connaissent pas le même succès. En 2011, le dernier a pour titre Irene Cara presents hot caramel. Elle signe les bandes de films comme All dogs go to heaven en 1989.

Elle a été mariée de 1986 à 1991 à Conrad E. Palmisano, né en 1944, acteur et cascadeur. On le voit dans Airport 80- Concord en 1979, Y a –t-il un pilote dans l’avion en 1980, Y a –t-il un flic pour sauver la reine ? en 1988. Il réalise en 1985 Trackers en 1985 et fait tourner sa femme dans Busted up.

Irene Cara a été trouvée morte le 25 novembre 2022 dans son appartement à Largo en Floride. Elle avait 63 ans.

..................................................................................................................................Claudine

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog du CCL, le Ciné-Club de Lamorlaye
  • : Toutes les indformations sur l'activité du Ciné-Club de lamorlaye : dates de projection des film, des sorties, des expositions, ... Des commentaires sur l'actualité du cinéma, ...
  • Contact

nombre de visiteurs

                     contactez-nous

Recherche

AGENDA 2012-2013 du CCL

 Au Foyer Culturel pour des PROJECTIONS-DEBATS le samedi à 17h30 :

>7 ans au Tibet le 29 septembre

 >It's a Free World, le 27 octobre

>Tout le monde dit I love you, le 1er décembre

Liens